P. Alain Gandoulou, JP de Paris 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre direction parisienne des CCFM a appris avec peine et stupeur la mort tragique du Père Alain-Florent Gandoulou (54 ans) aumônier de la Communauté Catholique Francophone de Berlin, Allemagne, survenue le jeudi 22 février 2018.

Le Père Gandoulou  était originaire du Congo Brazzaville.
Né à Brazzaville le 11 août 1963, il avait fait ses études de théologie au Grand Séminaire Émile Biayenda de Brazzaville jusqu’en 1990 et avait  été ordonné prêtre le 10 mars 1991.
Il fut ensuite successivement vicaire à la cathédrale de Brazzaville, à la paroisse Sainte-Marie de Ouenzé, puis à la  paroisse Notre-Dame-de-l’Assomption, toujours à Brazzaville, de 1991 à 1996.
Il vint en Allemagne  en septembre 1996 pour préparer et soutenir un doctorat sur la Doctrine Sociale de l’Église, option Éthique à l’université de Bonn tout en rendant des services pastoraux à plusieurs communautés.
Ensuite, il fut nommé curé de la paroisse Jésus-Ouvrier de Paray-Vieille-Poste dans le diocèse d’Évry, en France de 2005 à 2009. Très attaché à la France, il obtint la nationalité française en 2008.
C’est en septembre 2009 qu’il fut nommé aumônier de la communauté catholique francophone de Berlin, mission qu’il a assurée jusqu’au jour de son décès.
Très fidèle aux Journées Pastorales des Communautés catholiques francophones, il participait tous les ans à ces rencontres.

Notre réseau est endeuillé pour la seconde fois en un trimestre.
Que le Père Alain-Florent repose en paix.
Nous adressons notre amical soutien à sa famille ainsi qu’à tous les membres de la paroisse francophone de Berlin et les assurons  de toutes nos prières.

Les premiers éléments en notre possession montrent qu’un individu aurait assassiné le Père Gandoulou après une violente dispute dans son bureau jeudi soir. On a retrouvé son corps après le départ de l’inconnu. La police criminelle berlinoise mène l’enquête pour connaître les circonstances de ce meurtre affreux.

Message de condoléances de Monseigneur Georges Pontier, Archevêque de Marseille, Président de la Conférence des évêques de France, aux membres de la communauté catholique francophone de Berlin :
«  Notre Eglise est en deuil. L’assassinat dramatique du Père Alain-Florent Gandoulou touche profondément la communauté francophone de Berlin, ses anciens paroissiens du diocèse d’Evry et son diocèse d’origine de Brazzaville. C’est toute notre Eglise qui se trouve meurtrie quand l’un de ses fils est ainsi assassiné.
Notre prière pour lui et pour les siens, accompagne celle des communautés qu’il a servies, nous prions aussi pour son assassin.
Que le Seigneur soutienne la famille du Père Alain-Florent et les membres de votre communauté qui ont bénéficié de son ministère, et qu’Il l’accueille dans sa paix !
Soyez assurés de notre prière et de notre soutien en ces moments douloureux.
En communion fraternelle avec les diocèses de Brazzaville, de Berlin et d’Evry ».

Messe de Requiem du P. Alain, présidée par l’Archevêque Dr. Heiner Koch :
Vendredi 2 mars à 18h, en l’église Saint Thomas d’Aquin à Berlin (paroisse francophone).

Père Alain-Florent Gandoulou (2)

Prière de la CCF de Berlin :
Seigneur notre Dieu et notre Père,
nous voulons nous souvenir du Père Alain,
de tout ce que nous avons vécu ensemble :
les joies et les peines, les travaux et les loisirs,
les heures d’amitié, de rire et les moments d’épreuves.

Pour tout ce qui a été vécu loin de Toi,
nous Te demandons de nous pardonner.

Pour tout ce qui a été vécu avec amour,
nous Te disons notre reconnaissance,
car Tu es la source de tout amour.

Fais grandir en nos cœurs l’espérance en la vie éternelle,
et accorde-lui le repos éternel.

Amen.

Le P. Pierre-Yves Pecqueux, Secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques de France, a célébré une messe à l’intention du P. Alain-Florent le vendredi 2 mars à 12h15, en communion avec les siens et la communauté de Berlin.
Mgr Robert Poinard célébrera pour sa part une messe le vendredi 9 mars à 11h45 à la chapelle du diocèse aux armées où il réside.