amoris_laetitia_saint-siege-300x200Nous savions que les modèles familiaux sont multiples sur la planète, attachés à des cultures éprouvées et des traditions millénaires. Nous observons qu’il en va de même aujourd’hui dans notre culture occidentale : le seul point commun entre toutes nos « familles » qu’aucun adjectif ne peut préciser de manière universelle, semble être le fait que « des enfants habitent plus ou moins souvent avec un ou plusieurs adultes ». Cette vague définition a le mérite de ne vouloir disqualifier personne, mais entretient un vrai malaise pour tous ceux qui ont en mémoire le modèle dit « classique » (papa, maman et leurs enfants) plébiscité dans les sondages et qui, au fil des siècles, n’a pas fait que des malheureux ! Il n’est pas question de juger ni de mépriser d’autres conceptions « mosaïques » des familles, qui ne font d’ailleurs pas que des malheureux non plus, mais il est décisif pour l’avenir de nos sociétés que l’Eglise puisse continuer à proposer, défendre et promouvoir une définition et une organisation de la famille, idéalement centrée sur la fidélité d’un couple et une manière d’aimer qui privilégie le don de soi et le pardon.

La pastorale familiale est une préoccupation majeure dans les diocèses, ravivée dernièrement par les propositions du pape François exprimées dans sa dernière exhortation Amoris Laetitia. La pastorale des familles est une affaire de tous et non de spécialistes, une responsabilité commune. Les familles sont actrices et non passives. On se prend en charge les uns les autres, on s’accompagne mutuellement avec attention et encouragement, attentif au quotidien de chaque famille.

« Le pape nous invite à considérer les réalités familiales d’un point de vue essentiellement pastoral, ce qui veut dire qu’il ne vise pas à établir un catalogue de règles générales que nous devrions et que nous pourrions appliquer en toutes circonstances », exprime  le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, Président délégué du Synode ordinaire sur la famille, dans une lettre adressée aux prêtres et aux fidèles du diocèse de Paris en avril dernier. « Il veut au contraire nous impliquer dans un véritable travail qui consiste à reprendre et méditer le message du Christ et de la tradition chrétienne sur la famille et à chercher comment ce message peut nous aider à accompagner les familles dans les défis auxquels elles sont confrontées. Nous ne devons donc pas attendre de cette exhortation apostolique qu’elle nous fournisse un « kit » de solutions applicables telles quelles à toutes les situations. Ce n’est pas un code du permis et du défendu. C’est un appel à éclairer des personnes dans les situations où elles sont », relève-t-il encore. « L’art de la pastorale n’est pas simplement une application automatique de lois générales à des situations particulières. C’est un art d’accompagnement dans l’amour que le Bon Pasteur porte à chacun de ceux qui lui sont confiés. Il convient donc de partir des personnes et des réalités telles qu’elles se présentent, de chercher à les comprendre, de scruter quels sont les éléments positifs sur lesquels pourrait s’appuyer un désir de conversion et de progrès, bref, d’exercer un discernement spirituel. Cet art du discernement ne peut se mettre en œuvre que si nous nous mettons sous la lumière du Christ et de ses appels à la sainteté. Pas plus que les appels du Christ à la sainteté ne visaient à enfermer ses auditeurs dans leurs faiblesses, le discernement spirituel ne vise à exclure les pécheurs. Il vise à susciter chez eux le désir d’une vie meilleure et la résolution pour prendre les moyens d’y parvenir », poursuit le cardinal André Vingt-Trois.

Pour aider chacune de vos familles et permettre aux responsables pastoraux de vos CCF de faire des propositions pastorales pour accompagner davantage les familles afin de faire grandir en leur sein l’amour conjugal et familial, avec discernement et attention respectueuse des joies mais aussi des fragilités de chacun, nous vous proposons diverses analyses et synthèses d’Amoris Laetitia, ainsi que des témoignages, des propositions de mouvements d’accompagnement plus particulièrement tournés vers les jeunes familles, des idées de formations, des supports de réflexion et quelques prières. 

Présentation de l’exhortation Amoris Laetitia par le Cardinal Schönborn, archevêque de Vienne.

schonborn_this-800x500Au cours de la conférence de presse du 8 avril 2016 au Vatican, Il présente dans un premier temps le contexte, la clef de lecture, la structure et les sources de ce document, puis en fait ressortir 6 points importants.  

L’intervention du cardinal Schönborn 

Synthèse d’Oranne de Mautort, Directrice adjointe du Service national Famille et Société

Oranne de MautortL’exhortation apostolique Amoris Lætitia, « La joie de l’amour » est une grande fresque destinée à tous, notamment aux familles. Elle se déploie en neuf chapitres et plus de 300 paragraphes, les lecteurs sont donc invités par le pape François à prendre le temps de la lecture, sans hâte. Son désir est que chacun se sente appelé « à prendre soin de la vie des familles, car elles ne sont pas un problème, elles sont d’abord une opportunité » (AL 7). Le préambule rappelle l’importance de la famille et la complexité de ce thème. Amoris Lætitia ne tranche pas sur tous sujets, car « tous les débats doctrinaux, moraux ou pastoraux ne doivent pas être tranchés par des interventions magistérielles » (AL 3). Il faudra d’ailleurs « continuer à approfondir librement certaines questions doctrinales, morales, spirituelles et pastorales » (AL 2). Pour certaines questions, « dans chaque pays ou région, peuvent être cherchées des solutions plus inculturées, attentives aux traditions et aux défis locaux. Car “les cultures sont très diverses entre elles et chaque principe général […] a besoin d’être inculturé, s’il veut être observé et appliqué ” » (AL 3). Le Pape invite à faire un pas de côté par rapport à deux voies sans issue que sont le « désir effréné de tout changer sans une réflexion suffisante ou sans fondement » et « la prétention de tout résoudre en appliquant des normes générales ou bien en tirant des conclusions excessives de certaines réflexions théologiques » (AL 2).

Découvrir les 9 chapitres de l’Exhortation Amoris Lætitia, synthèse d’O. de Mautort, Famille et Société

L’analyse du P. Antoine Sondag, Directeur du Service national de la Mission Universelle de l’Eglise.

Antoine Sondag8 choses que l’on peut savoir sur l’exhortation post synodale.

1- Le document est intitulé la joie de l’amour.
C’est une exhortation post-synodale. Exhortation : c’est dire que la perspective est pastorale, le but n’est pas de préciser un contenu de foi ou de réaffirmer/modifier une législation. Post synodale : l’exhortation reprend les conclusions des deux synodes consacrés à la famille d’octobre 2014 et octobre 2015.

Lire la suite

La question des divorcés-remariés

Divorcés remariésSi bien sûr les propos de l’Exhortation sont plus amples que seul celui des divorcés-remariés, on ne peut fermer les yeux sur le fait que les nouvelles directives du pape étaient très attendues sur ce point. Pour preuve, la question d’un journaliste au pape François dans son vol de retour de Lesbos, le 16 avril 2016 : « A propos de votre exhortation apostolique, certains soutiennent que rien n’a changé par rapport à la discipline qui régit l’accès aux sacrements pour les divorcés remariés. D’autres soutiennent au contraire que beaucoup a changé et qu’il y a de nombreuses nouvelles ouvertures et possibilités. Pour un catholique qui veut savoir, quelle est la différence avec la situation précédente? »

Réponse du pape François : « Je peux répondre oui. Et point à la ligne. Mais ce serait une réponse trop courte. Je vous invite à tous de lire la présentation qu’a faite le Cardinal Schönborn, qui est un grand théologien et qui a été le secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi…et connaît bien la doctrine de l’Eglise. Dans cette présentation votre question aura sa réponse ».
Un regard bienveillant nous réchauffe : accueillir, discerner et accompagner…
« La grande joie que me procure ce document, exprime le cardinal Schönborn, réside dans le fait qu’il dépasse de manière cohérente, la division artificieuse, extérieure et nette entre les  « réguliers » et les « irréguliers », et il place tout le monde sous l’instance commune de l’Evangile »…

Les Conférences épiscopales travaillent aujourd’hui à de nouvelles formes de célébrations pour accompagner l’amour des personnes divorcées.


Accompagnement des premières années de mariage.

1/ Enquête, analyse et comment améliorer nos propositions pastorales : Enquête de Véronique Charron, Pôle famille du Service national Famille et Société.

veronique_charron-3A partir de l’état des lieux  des propositions faites dans les diocèses et paroisses et par les mouvements et associations, cette analyse permet de mieux mesurer les enjeux de fond, les prises de conscience à accompagner et comment faire évoluer les propositions pastorales. Enfin, elle propose également des pistes qui peuvent aider à formuler de nouvelles propositions à la lumière d’Amoris Laetitia et d’une réflexion du Père Louis-Marie Chauvet, spécialiste en théologie sacramentaire, sur la place des sacrements dans la vie chrétienne.

Rapport Juin 2016 – accompagnement 1ères années mariage

Article L.M. CHauvet – Lettre eq ND

2/ Exemple de mouvements de spiritualité conjugale et de discernement.

A/ Tandem
Affiche_Tandem_web (1)Tandem est un parcours qui rassemble en équipes des couples jeunes, mariés ou non, désireux d’échanger et de réfléchir avec d’autres sur les divers aspects de leur vie quotidienne et sur le sens de leur vie, dans le désir de renouer avec une vie de foi.
Tandem répond à un besoin de l’Eglise soucieuse de proposer aux jeunes couples un parcours adapté à leurs situations.
Tandem est un parcours humain et spirituel au service de la Pastorale « Jeunes Couples » dans les paroisses et les diocèses, proposé par les Équipes Notre-Dame.

« A notre époque de zapping amoureux et de divorce banalisé, il y a un immense besoin de témoigner de la construction de l’amour du couple dans la durée… et de son bonheur !
Les jeunes couples (comme les moins jeunes) souffrent de déracinement, de stress, de risque de vies parallèles, de difficultés à communiquer. Ils sont influencés par les échecs de nombreux couples autour d’eux. 
Les catholiques, pour qui le mariage est un sacrement, sont convoqués et provoqués par ces nouvelles donnes. Il y a une urgence à accompagner ces couples. 
Tandem est une proposition qui répond à cette attente. 
Parcours « clé en mains », il est facile à présenter et à utiliser. 
Il appartient particulièrement au mouvement des END qui en a eu l’intuition, (même si, à juste titre, il ne veut pas en rester le « propriétaire ») de le promouvoir à travers ses équipiers dans les paroisses auprès de leur curé, et de susciter des vocations d’accompagnateurs d’équipes Tandem, comme un service d’Eglise. 
Nous espérons vous en avoir convaincus et comptons sur votre relais dans vos Régions, mais aussi auprès du service de la Pastorale Familiale de vos diocèses. »
Edith et Servan
Diocèse de Nanterre

En savoir plus

B/ Communauté de Vie Chrétienne (CVX)

logo CVXLa Communauté de Vie Chrétienne (CVX) est mondiale. C’est une association catholique présente sur les cinq continents dans une soixantaine de pays. Nos membres sont des personnes (femmes et hommes, adultes et jeunes, de tous états de vie et conditions sociales) qui veulent marcher à la suite de Jésus-Christ et travailler à la construction d’un monde plus juste et fraternel.

Nous nous réunissons en petites équipes, les communautés locales, qui font partie de plus larges communautés, régionales et nationales, mondiales. Avec la prière et le partage de nos quotidiens, toutes les trois semaines, nous nous aidons à découvrir comment Dieu parle à chacun. Comme Ignace de Loyola l’enseigne dans les exercices spirituels, nous apprenons à prendre petites et grandes décisions en regardant la façon dont Jésus a lui-même agi.

CVX, regard sur la famille.

Quelques témoignages :

De CVX  Belgique :

« Le monde et la vie sont compliqués : avec les outils de la spiritualité d’Ignace de Loyola et une pratique du discernement communautaire, je peux y voir plus clair. »

« Ce qui m’a frappé dans la Communauté de Vie Chrétienne : des chrétiens ouverts, réfléchis, libres et qui ne sont pas « coincés. »

« La Communauté de Vie Chrétienne m’a permis de me former à l’accompagnement des groupes et des personnes, à l’animation d’une retraite. »

« Tous ne viennent pas en couple, mais la Communauté de Vie Chrétienne, c’est important pour notre couple. »

« L’équipe est pour moi un lieu de parole et d’écoute, un espace où j’ai pu faire des choix et être aidée à les faire. »

De CVX France :

« L’avis des autres et la confiance entre participants est une des clefs de la réussite au sein des communautés de vie chrétienne. »
Danièle, 70 ans

« Je me posais souvent des questions sur mon travail, ma vie conjugale, les relations avec mes enfants… sans vraiment savoir où aller. »
Bruno, 49 ans

« A travers nos rencontres régulières, mon groupe m’a permis de trouver une meilleure trajectoire dans la vie de tous les jours. »
Julie, 23 ans

« La méthode d’Ignace, le respect, la discrétion sont des atouts pour ne plus être seul face aux difficultés de la vie. »
Lorenzo, 31 ans

En savoir plus :

CVX France
CVX en Europe 
CVX dans le monde 

C/ Bogota… Une initiative sur mesure : un « groupe couple » !

BogotaAprès l’expérience d’une première année de mission en tant que  volontaire DCC à Bogota pour 2 ans, au sein de la congrégation des Eudistes, Aude Bauguin lance une proposition pastorale pour accompagner les jeunes couples francophones :
« L’idée du groupe couple est née d’une réflexion entendue par 2 ou 3 copines qui me disent “l’expatriation ça passe ou ça casse”… vu le profil de la communauté, je ne pense pas qu’il faille se lancer dans quelque chose de l’ordre d’un mouvement, tout autant spécialiste qu’il puisse être. J’ai regardé Tandem et les Equipes ND. J’ai discuté avec l’Eudiste responsables des Equipes ND au niveau du CELAM (Le Conseil épiscopal latino-américain) et nous en sommes arrivés à dire que je devais plutôt faire une proposition non rattachée à un mouvement, dans un premier temps du moins… cela permettra de voir quel profils de personnes nous accueillons et ensuite de “modeler” le groupe en renforçant les aspects qui sembleront prioritaires : catéchèse “de base”, éthique de vie… selon aussi la “demande”…Pour le moment j’ai lance la proposition… On verra !
Nous offrons et ils disposent comme m’a dit le Père Mario qui est disponible pour accompagner le groupe. »

Une proposition fraternelle pleine d’espérance et de générosité à laquelle nous souhaitons de nombreux fruits et longue vie !

CCF Bogota, groupe_couple

Quelques supports pour aller plus loin

Une édition annotée de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia 
Avant-première : le Service national Famille et Société travaille à ce document afin d’accompagner sa réception. Ce projet est mené en collaboration avec le Centre Sèvres-facultés jésuites de Paris, et de nombreux contributeurs.
La visée de cette édition est pédagogique : aider les fidèles à rentrer dans le document, en groupe ou seuls ; et encourager les initiatives pour sa mise en œuvre.
Elle sera disponible fin août chez Lessius, au prix raisonnable de 13 Euros.
L’édition annotée est destinée à un public large. Le texte de l’exhortation sera précédé d’une préface et d’une introduction générale, et suivi d’une postface, d’un glossaire et de plusieurs index. Par ailleurs chacun des neuf chapitres sera précédé d’une introduction, accompagné de notes explicatives, témoignages et questions pour l’animation.

Edition annotée Amoris Laetitia

Le numéro d’Initiales (n°242) de juin 2016 : On n’choisit pas sa famille ?

Image Couv Initiale 242Le numéro de juin de cette revue conçue pour l’accompagnement pastoral des adolescents traite ce mois de juin de La famille, thème au cœur de tous les débats dans notre société. Les adolescents la rejettent souvent étant en opposition avec leurs parents. Quelques fois ils ne trouvent pas leur place dans leur fratrie et préfèrent leurs copains. En même temps ils la plébiscitent comme essentielle à leurs yeux. De quelle(s) famille(s) parle-t-on, à quels modèles faisons-nous référence, quels sont les nouveaux parents que les accompagnateurs ont toujours autant de mal à rencontrer ? Jésus qui pose la question : « Qui est ma mère, qui sont mes frères » (Lc 3, 33) dilate les liens familiaux et appelle à une autre réalité. De même quand au pied de la croix il dit à sa mère « Femme voici ton fils, puis dit au disciple, voici ta mère » (Jn 19, 6-27), il invite à des relations nouvelles faisant de l’Eglise naissante une famille.
Dieu notre Père : par ces simples mots que le Christ nous invite à prononcer quand nous prions, nous nous disons déjà fils et filles de Dieu, frères et sœurs en Christ. Pourtant tout n’est pas simple ! Que ce soit dans notre propre famille ou dans celle des chrétiens, notre place n’est jamais facile à trouver et pourtant elle est essentielle. Jésus nous invite à des relations nouvelles au souffle de l’Esprit, faisant de l’Eglise notre famille.

Les bonus d’Initiales sont disponibles sur le site du SNCC.

Consulter toutes les publications du SNCC  disponibles en librairie ou sur les sites de VPC.
Pour infos complémentaires, contact :  publications.sncc@cef.fr

–  Consulter le dossier Amoris Laetitia  et le dossier Mariage du site des Communautés catholiques francophones dans le monde.

Consulter le dossier Famille de l’Eglise de France. 

Nous sommes tous appeler à nous former

Se former tout au long de sa vie

 

 

 

 

 

Comme nous le rappelle le cardinal André Vingt-Trois, « Sans entrer dans un inventaire impossible, le Pape n’escamote pas les difficultés et les blessures qui frappent les familles à travers le monde et il invite les Églises particulières à affronter ces défis en n’oubliant jamais que la famille est un vaste tissu de relations qui ne se limite pas au couple des époux et qui englobe plusieurs générations toutes solidairement liées. Cette mission d’accompagnement personnalisé suppose que la formation des personnes capables de la mener soit développée et sans cesse actualisée, de telle sorte qu’elles soient accessibles à celles et ceux qui en ont besoin».

Pour accompagner les personnes et les familles, il existe de façon spécifique la formation de conseiller conjugal et familial.
Plusieurs organismes en lien avec l’Eglise proposent cette formation :

Le CLER amour et famille. 
« Ce mouvement propose aussi des modules grand publics qui participent à l’accompagnement, en particulier la formation à l’écoute. C’est accessible sur un ou deux week-end, c’est très bien fait et cela peut être proposé très largement », conseille Oranne de Mautort, directrice du Service Famille et Société.

CPM (Centre de préparation au mariage) : Télécharger la plaquette destinée aux animateurs CPM
Rédigée par :
† Nicolas Brouwet, évêque auxiliaire
Père Philippe Bordeyne, délégué diocésain pour la préparation au mariage
Olivia et Géraud du Jonchay, responsables diocésains des CPM, et l’équipe diocésaine des CPM.

Cycles de conférences et formations :

1/L’institut de la famille, Collège des Bernardins.
Dans le cadre de l’École Cathédrale du diocèse de Paris, l’institut de la famille propose une formation destinée à tous ceux qui se posent des questions sur l’amour, le couple, la famille aujourd’hui. Et aussi, cycle  » Fiancés « .
Lieu de réflexion sur les questions relatives à la famille, abordées à la lumière de l’Évangile, l’Institut de la Famille propose des sessions thématiques, des conférences et des colloques.

Responsable de l’Institut de la Famille :
P. Denis Metzinger,
vicaire épiscopal pour la Pastorale familiale du diocèse de Paris

2/ Institut des sciences de la famille , Université catholique de Lyon.
Elle propose une formation universitaire et pluridisciplinaire concernant la famille.
Fondé en 1974 par la juriste Emma Gounot, l’Institut des Sciences de la Famille est le seul institut français universitaire et pluridisciplinaire sur la famille.
Lieu de recherche, de publication et de formation, il propose des colloques, des sessions thématiques, des interventions à la demande ainsi que des formations professionnelles et universitaires.
Il s’est ouvert en 1995 sur l’Europe (Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Suisse), sur le Canada, l’Australie, l’Amérique Latine, Israël, en collaborant avec d’autres instituts universitaires de la famille.

3/ Théologie et Pastorale de la Famille , Faculté de théologie d’Angers.
Elle propose une formation qui s’adresse à tous ceux qui veulent acquérir des compétences dans le domaine de la préparation au mariage entre autres sujets.

Rappel :  Dossier Formation à distance de l’infolettre N°6.  

Prières

Prière du pape François à la Sainte Famille  

Jésus, Marie et Joseph
en vous nous contemplons
la splendeur de l’amour véritable,
à vous nous nous adressons avec confiance.

Sainte Famille de Nazareth,
fais aussi de nos familles
des lieux de communion et des cénacles de prière,
des écoles authentiques de l’Évangile
et des petites Églises domestiques.

Sainte Famille de Nazareth,
que jamais plus dans les familles on ne fasse l’expérience
de la violence, de la fermeture et de la division :
que quiconque a été blessé ou scandalisé
connaisse rapidement consolation et guérison.

Sainte Famille de Nazareth,
que le prochain Synode des Évêques
puisse réveiller en tous la conscience
du caractère sacré et inviolable de la famille,
sa beauté dans le projet de Dieu.

Jésus, Marie et Joseph
écoutez-nous, exaucez notre prière

Chaque famille est un trésor

Chaque famille est un trésor.
Ce trésor vaut plus que tout l’or du monde.
Un trésor tellement attrayant !
On le fait miroiter. Tous en rêveraient.
Il est fragile, menacé de bien des côtés.
Beaucoup désespèrent de pouvoir en vivre,
ou de pouvoir en faire vivre.
Ce dépliant voudrait en redonner
des clés multiples, ici, maintenant,
pour nous tous, tels que nous sommes.
Pour vous, enfants, parents, fiancés.
Pour vous, mariés comblés, mariés blessés.
Pour vous, célibataires, veufs !
Aidons-nous : parlons, prions, réfléchissons,
témoignons, agissons !
Il est le même, Jésus, le Seigneur
qui nous en rappelle l’immense bénédiction,
celle des origines.
Il la partage avec nous, pour nous :
vive la famille.

+ Jean-Paul James, 6 juillet 2009

Prière pour les familles

Père très bon,
dans ta sagesse, tu as voulu nos familles humaines
et tu les as bénies.

Seigneur Jésus, né de la Vierge Marie,
tu as voulu grandir dans une famille humaine,
et tu as donné ta vie pour sauver nos familles de toutes les formes
de péché qui les défigurent.

Esprit saint, Esprit d’amour,
tu as donné à l’Eglise entière, et tu habites le cœur des conjoints,
des parents, des grands-parents, des frères et sœurs.

Par le sacrement du mariage,
Trinité sainte,
l’amour a fait sa demeure dans nos familles humaines.
Sois béni Seigneur !

Aide nos familles à être toujours davantage de « petites églises »,
aide nos familles à respecter et encourager la vocation de chacun de ses membres,
aide nos familles à accueillir, à célébrer, à annoncer l’Evangile.

Seigneur, à l’intercession du couple des bienheureux Louis et Zélie Martin,
bénis nos familles.

+ Jean-Paul James