Pour contribuer à la promotion de la francophonie dans le monde, les Amitiés catholiques françaises dans le monde (ACFM), association soutenant les activités pastorales des Communautés catholiques francophones dans le monde (CCFM), ont accueilli six boursiers en juillet 2018 pour suivre des cours de langue et civilisation françaises à l’Institut catholique de Paris.

2018 07 02, entrée à l'ILCF

De gauche à droite : Youssef, Jean-Paul, Adam, Lukas, Oday et Yefrey.

 

Youssef, israélien et Oday, jordanien, sont séminaristes au séminaire du Patriarcat latin de Jérusalem.
Adam et Lukas, slovaques, sont séminaristes au séminaire de Nitra en Slovaquie.
Jean-Paul Jabre, libanais, est séminariste du séminaire maronite de Ghazir, au Liban.
Yefrey, colombien, était étudiant doctorant en Philosophie à l’Université de Salamanque.

Tous ont besoin de connaître la langue française dans leur parcours d’étude.
Et à l’avenir, leur niveau de français consolidé, tous pourraient contribuer à l’animation des paroisses francophones dans leur pays.

 

 

Père Shinil Jacob New Delhi

Toujours dans le souci de la francophonie et du service auprès des communautés catholiques francophones dans le monde, les ACFM prennent également en charge depuis septembre 2016 une partie de la scolarité et des frais de vie du Père Shinil Jacob, prêtre indien en formation à l’Institut Notre Dame de vie dans le diocèse d’Avignon, pour devenir l’aumônier responsable de la CCF de New Delhi en septembre 2019.

Le père Shinil passe actuellement une dernière année à Paris comme vicaire à la paroisse Saint Sulpice afin de se familiariser avec la pastorale « à la française ».
Une fois son diplôme de théologie en poche en juillet prochain, il rentrera dans son pays pour devenir le curé de la paroisse francophone de Delhi… un bel aboutissement après quatre années d’études rondement menées entre Avignon et Paris !

 

 

 

 

Certains d’entre eux sont heureux de témoigner leur reconnaissance et de continuer à donner de leurs nouvelles : 

« Merci beaucoup pour votre message!
J’étais pris par mes devoirs de l’université cette semaine.
Tout va bien, j’essaye de profiter de mon temps à Paris.
La France a gagné cette année parce que je suis à Paris 😉 !
Je remercie tous l’équipe qui a accepté de me donner cette opportunité d’être içi aujourd’hui ».
Jean-Paul, séminariste maronite libanais, 20 juillet 2018

« Bonjour Monseigneur Poinard,
Je vous remercie de m’avoir permis de faire cette belle expérience à Paris.
Au Liban, mon premier semestre est bien passé, maintenant je suis dans les vacances inter-semestrielle.
Je suis content d’entendre cette nouvelle aujourd’hui!!
Je souhaite que cette rencontre ouvre la porte aux autres étudiants de vivre cette expérience. »
Jean-Paul, séminariste maronite libanais, février 2019

« Je voudrais vous remercier du fond du cœur pour m’avoir permis d’accéder à la bourse que vous m’avez offert pour étudier le Français. Cela a été une grande opportunité pour moi pour améliorer mes compétences linguistiques. Comme vous le savez, ce qui m’intéressait, c’était surtout pour perfectionner l’écriture. Grâce à Dieu, j’ai eu la chance d’avoir une enseignante qui nous a appris beaucoup de choses pour bien rédiger en Français. On a travaillé sur les différentes manières d’exprimer les sentiments, la cause, la conséquence et la structure d’un essai argumentatif. Tout cela me sera très utile au moment d’écrire la partie de ma thèse en Français.

En mettant de côté la partie académique, je voudrais aussi vous exprimer ma grande gratitude pour le logement ainsi que toute votre prise en charge matérielle au Séminaire Saint-Sulpice : sa localisation est excellente. Il est à 5’’ de l’ICP et près de plusieurs endroits très intéressants à Paris. Je m’y suis senti très bien accueilli. Toutes les personnes en charge du séjour ont été très aimables et amicales avec moi. D’ailleurs, c’était une excellente occasion de faire la connaissance des séminaristes qui venaient de plusieurs pays et de prêtes qui étaient logés là-bas à la même enseigne. On a pu partager nos expériences et apprendre quelques choses des pays d’origine de chacun. Cela nous a donné l’opportunité de rester en contact les uns avec les autres en attendant une prochaine rencontre dans quelque partie du monde.  

Pour terminer, je voudrais vous remercier encore une fois pour la gentillesse de tout le groupe. La manière attentionnée avec laquelle vous nous avez reçus, votre accueil a été pour moi très touchant. Cela restera dans ma mémoire comme un très bon souvenir d’une belle rencontre généreuse.

 Je vous souhaite à l’avenir de beaux projets de mission. Que le Seigneur vous bénisse et vous accompagne dans toutes vos tâches quotidiennes. Si à l’occasion, vous avez besoin d’une quelconque aide, s’il vous plaît, n’hésitez pas à me contacter, je serai très heureux de pouvoir y répondre dans la mesure de mes possibilités.  

 Avec tous mes sincères remerciements, bien fraternellement. »
Yefrey A. Ramírez Agudelo, étudiant doctorant en Philosophie à l’Université de Salamanque,  4 août 2018.

« J’ai la grande joie de vous annoncer que je viens de passer la soutenance de ma thèse en philosophie en français et en espagnol à Salamanque. J’ai eu la grande satisfaction d’obtenir la note la plus élevée « excellence » pour mon travail sur Gabriel Marcel. Je voulais vous remercier encore une fois pour la gentillesse de m’avoir accueilli en juillet dernier. Ce séjour à beaucoup contribué à la réussite de mon diplôme de doctorat…  »
Yefrey A. Ramírez Agudelo, étudiant doctorant en Philosophie à l’Université de Salamanque, février 2019.

 

Cours de français ILCF

 

 

 

 

 

 

Fort du succès de ces cours de français année après année, les ACFM accueilleront en juillet 2019 deux nouveaux boursiers : 

– Le Père Agnaldo, brésilien, actuellement vicaire à la paroisse francophone de Sao Paolo,
– Un séminariste jordanien du séminaire du Patricarcat latin de Jérusalem,