Equipe pastorale Montevideo

 

Après la naissance de la CCF de San José (Silicon Valley) en 2017, nous avons l’immense joie en 2018 de contribuer à l’émergence de la CCF de Montevideo, grâce à l’action dynamique de Martin Biurrun, franco-uruguayen, vivant à Montevideo.

La première messe de lancement de la CCF de Montevideo a eu lieu dimanche dernier, 28 octobre 2018.
Voici de premiers échos !

Calendrier des prochaines messes pour l’année 2018 :

Dimanche 25 Novembre    17:00
Dimanche 23 Décembre     17:00  (ATTENTION : le troisième dimanche de Décembre)

Retour sur la naissance de cette nouvelle CCF

Jeune consultant, diplômé en communication, il a toujours été engagé auprès de la communauté française, dès le lycée français Jules Supervielle de Montevideo, lycée où il a réalisé toute sa scolarité, jusqu’à ce jour en tant que conseiller consulaire représentant élu des français d’Uruguay, président de l’association locale des anciens élèves (ancien vice-président de l’association mondiale ALFM 2013-2016) et vice-président de l’Alliance Française de Montevideo et de la section Uruguay de l’Union des français de l’étranger. Il est aujourd’hui actif dans de nombreuses associations francophones en Uruguay.

15 mois de préparation et de mûrissement…

En décembre 2016, nous recevions la proposition suivante de Martin Biurrun :

« Je me permets de vous écrire, sur la recommandation d’un membre de la Communauté Catholique Francophone de Mexico, ayant participé à des activités de la Paroisse Francophone pendant mon court séjour au Mexique.

Je suis né et j’habite en Uruguay, de maman française et père uruguayen, et ce fut vraiment très émouvant de voir la merveilleuse action des Communautés Catholiques francophones au Mexique.

J’aimerais, dans la mesure de mes possibilités, aider notre communauté catholique, afin de créer un espace d’échange et rencontre pour la communauté francophone en Uruguay, et si possible une messe en français. Nous recevons très souvent des demandes de nouveaux expatriés à la recherche d’une « Paroisse Française ».

Personnellement, même si je suis bilingue, ma première approche de la foi chrétienne ce fut grâce à une prière en français, avant d’être baptisé (j’ai été baptisé adulte).

Monseigneur, je vous prie de m’indiquer le meilleur moyen d’aideret soutenir l’action pour les catholiques francophones dans cette région du monde [..] ».

Sur les recommandations de Mgr Robert Poinard de réunir plusieurs familles pour former une petite communauté d’une centaine de personnes au moins et de s’entourer d’un conseil paroissial, Martin se met aussitôt à l’œuvre.

Suite à des premiers pas difficiles mais restant néanmoins persévérant, il revient vers la direction parisienne des CCFM quinze mois après, son conseil paroissial formé avec six membres issus du monde associatif francophone à Montevideo.

Il propose également un sondage à l’ensemble de la communauté catholique francophone de Montevideo pour évaluer au plus près les attentes paroissiales et pastorales de chacun.

Paroisse San Alejandro, Montevideo

 

 

 

 

 

 

Paroisse San Alejandro

Très encouragé dans sa démarche, il obtient courant avril 2018 un rendez-vous avec le cardinal Sturla, archevêque de Montevideo. Ce dernier qui a des attaches avec la France par sa famille maternelle d’origine basque, propose à la communauté de commencer avec une messe en français une fois par mois, à la Paroisse « San Alejandro » qui se situe justement à proximité du Lycée Français Jules Supervielle de Montevideo. Il l’a mis en lien également avec le père Richard Arce, curé de la paroisse.

Père Alvaro Pacheco
Père Alvaro Pacheco

Sur sa proposition, la messe en français sera célébrée par le père Alvaro Pacheco, ancien élève du lycée Français et vice-président de l’Université catholique d’Uruguay, le dernier dimanche de chaque mois (sauf exception), à partir du 28 octobre, donc après les vacances d’hiver de l’hémisphère sud.
Les représentants d’associations qui accompagnent dans ce projet le responsable laïc, Martin Biurrun, lui-même et les Pères Pacheco et Arce se sont réunis à plusieurs reprises pour bien préparer cette première messe.
Un membre de la chorale des amis du lycée français de Montevideo a formé une petite chorale.
Une autre bénévole a aidé à la diffusion du lancement de cette première célébration, notamment auprès du réseau d’associations francophones, et à l’organisation de l’équipe des bénévoles.

La CCF commence alors à fonctionner à son propre rythme.

L’équipe des CCFM