Au baptistère du IVè siècle

Au baptistère du IVè siècle

Depuis les Capitulations de Soliman et François Ier en 1536, les catholiques francophones sont relativement  nombreux en Terre Sainte.

Emmaüs (NicopEmmaüs (Nicopolis, Nikopolis)  est un village de la Terre Sainte (du IIIe au VIIe s. de notre ère, une ville), situé à environ 30 km à l’ouest de Jérusalem, à la frontière entre les montagnes de Judée et la vallée d’Ayalon, à proximité de l’endroit où la route menant de Jaffa à Jérusalem se divise en deux : celle du nord (par Beth-Horon) et celle du sud (par Kiryat-Yéarim). Grâce à sa position stratégique, Emmaüs a joué à certains moments de son histoire un rôle important dans les domaines administratif, militaire et économique.
Aujourd’hui, le lieu saint d’Emmaüs, situé au carrefour de Latroun entre Jérusalem et Tel-Aviv, à 20 minutes de l’aéroport international de Ben-Gourion, est ouvert aux visiteurs.

Présente depuis 1975 dans le pays, la Communauté des Béatitudes a reçu en 1993 la responsabilité du lieu saint d’Emmaüs-Nicopolis. Là où Cléophas donna l’hospitalité au Christ lui-même, elle s’occupe de la catéchèse des familles d’expatriés tous les deux vendredi: Baptêmes dans les baptistères des premiers Chrétiens, Eucharisties au lieu où Jésus rompit le pain pour la première fois après sa résurrection, préparation des Confirmations au Cénacle… Environ 20 familles et une trentaine d’enfants francophones participent ainsi régulièrement à la vie de la communauté. La messe et les autres offices religieux de cette communauté nouvelle comprenant laïcs et religieux sont ouverts tous les jours.
On y prie aussi certains offices avec des Juifs et pour le peuple juif, nos pères dans la Foi. La communauté organise de nombreux pèlerinages bibliques sur les lieux saints de l’Ancien et du Nouveau Testaments, ce qui aide beaucoup à donner une assise historique et géographique solide à la foi de chacun. Emmaüs fut en effet le lieu où le Christ « expliquait en chemin les Ecritures ».

Plus d’informations

Positionner la souris sur la photo ci-dessous et cliquer sur la flèche de droite pour actionner la galerie.

 

 

D’autres paroisses ou communautés offrent un accueil et proposent des messes en français à Jérusalem : Basilique Saint-Etienne, Eglise Sainte Anne, Monastère des Franciscaines de Marie, Monastère Pater Noster, Monastère Sainte Claire.  Voir la rubrique Paroisses pour les adresses et horaires.