Scout SUF Shanghai

Le Seigneur nous envoie en mission là où Il nous appelle.
Parfois vers de nouveaux horizons inattendus.
C’est ainsi que je me retrouve « apprenti-aumônier » du groupe scout francophone de Shanghai.
Comme diacre permanent au service de la Communauté Catholique Francophone de Shanghai, je découvre depuis peu cette nouvelle forme de pastorale auprès des jeunes, de leurs familles, et des chefs et cheftaines.

UN PARCOURS QUI ME PREPARAIT A D’AUTRES MISSIONS PASTORALES

J’ai grandi à Taiwan et suis arrivé en France à l’âge de 10 ans. La vie professionnelle avec le Groupe L’Oréal m’a permis de travailler et de vivre à Paris, Londres, Taipei, Kuala Lumpur, Shanghai et Montréal, avec mon épouse Béatrice et nos trois enfants. Appelé en pré-discernement pour le diaconat permanent dans la Communauté Francophone de Shanghai en 2011-2012, j’ai eu la grâce de pouvoir continuer la formation dans l’archidiocèse de Montréal, au Canada. L’archevêque m’a ordonné en 2019 avec 5 autres compagnons de cheminement. Ma mission à Montréal m’a orienté vers la pastorale du baptême des petits enfants et l’accompagnement des patients et des familles en soins palliatifs. Être aumônier des scouts est donc tout à fait nouveau dans mon parcours. Quelle découverte en revenant en Chine depuis fin mars 2021 !

NOUVELLE DECOUVERTE DE LA CHINE

La crise sanitaire du COVID a bien modifié la situation des francophones à Shanghai. De plus de dix-huit mille personnes, par exemple pour la population française, le compteur serait tombé à environ huit mille personnes selon des estimations. Depuis 2020, les départs massifs des familles, jeunes professionnels et étudiants ont vraiment impacté la Communauté Catholique Francophone (CCF). En fermant ses frontières, la Chine préserve la liberté de circulation dans son espace intérieur, mais les familles et personnes parties ne sont plus remplacées. Les visas s’obtiennent au compte-goutte. Les églises sont fermées aux communautés étrangères qui ne peuvent plus célébrer dans leurs églises attribuées. La vie communautaire est ainsi mise à rude épreuve dans son unité, dans le nombre de participants, et des bénévoles qui assurent la continuité des activités.

C’est dans ce contexte difficile que je suis arrivé à Shanghai, et nommé aumônier des scouts par notre modérateur, qui est au service de la CCF de Shanghai depuis 10 ans. J’ai ainsi découvert un scoutisme très dynamique, malgré le contexte difficile. Le groupe Sainte Anne WANG comprend aujourd’hui quatre unités, avec plus de 80 jeunes : louveteaux, jeannettes, guides et éclaireurs. La maîtrise comprend plus de vingt chefs / cheftaines qui permettent aux jeunes de se retrouver tous les mois. Le groupe suit la pédagogie du mouvement Scout Unitaire de France. L’aumônier travaille avec les chefs / cheftaines sur le temps spirituel à chaque sortie, fondé sur la Parole. Il accompagne ainsi les jeunes dans leur développement spirituel, sur le chemin de la foi.

Juin 2021. De nouveaux départs sont annoncés. La maîtrise des chefs/cheftaines doit faire face au défi de remplacer ceux et celles qui quittent Shanghai. Il n’y a pas de jeunes professionnels ou étudiants nouveaux qui arrivent, faute de visas. La continuation des unités est dans la balance, s’il n’y a pas assez de chefs / cheftaines. C’est d’ailleurs le cas pour les autres services et mouvements de la Communauté : catéchisme, préparation aux sacrements…Comment faire face à cette nouvelle situation de crise ?

SAINT ESPRIT A L’ŒUVRE DANS LA MISSION

Avec notre modérateur, l’Equipe Pastorale de la CCF de Shanghai et les chefs / cheftaines, nous avons prié fort et travaillé fort ensemble. Nous avons appris à ne pas avoir peur d’appeler les talents au sein de la Communauté. Trois axes de communication – actions nous ont grandement aidés :

  • La transparence : chaque fois que nous avons eu l’occasion lors de nos rassemblements, un membre de l’Equipe Pastorale présente la situation, les besoins et les conséquences de manque de bénévoles. Comme aumônier des scouts, j’ai pu ainsi contribuer à sensibiliser la Communauté pour être au service des jeunes
  • L’appel à la vocation baptismale et chrismale : par le baptême nous avons reçu notre vocation de Prêtre-Prophète-Roi, et nous avons été envoyés en mission par notre confirmation. Être au service de la Communauté ne peut plus être l’affaire de quelques-uns. Tous devraient s’impliquer dans ces situations de crise. Chacun répond à sa vocation baptismale et chrismale avec ses talents, sa disponibilité, son sens de service, à la suite du Christ-Roi Serviteur.
  • L’accompagnement des nouveaux bénévoles : en accord avec les bénévoles qui restent et qui continuent, l’accompagnement des nouveaux est assuré par le groupe. Les nouveaux bénévoles ne sont pas laissés à eux-mêmes, mais bénéficient d’un soutien en équipe dans la joie.

Septembre 2021. La maîtrise est renouvelée et pleine. Il y a assez de chefs/cheftaines pour permettre aux scouts de reprendre leurs activités mensuelles. Les quatre unités ont aussi refait le plein d’effectifs malgré les départs toujours plus nombreux. Les louveteaux et jeannettes ont même des listes d’attente pour 2022…Les parents dans la Communauté ont répondu présents pour être bénévoles. Le souffle de l’Esprit Saint a donné la flamme du service et suscité de nouvelles vocations. Comme nouvel aumônier, j’ai ainsi la joie d’apprendre ensemble avec les nouveaux chefs / cheftaines auprès des « anciens » pour être au service des jeunes et de la Communauté. Nous rendons grâce pour tant de merveilles dans le contexte actuel.

La photo en entête montre le premier week-end de sortie en Octobre pour les louveteaux et les jeannettes.
J’ai été vraiment émerveillé par l’autel qu’ils ont construit, avec l’aide de quelques chefs très ingénieux.

A Noël, tout le Groupe s’est réuni pour présenter un superbe spectacle aux parents, mettant en scène la nativité, les Mages, la joie de la venue du Seigneur. Les louveteaux ont d’ailleurs peint l’énorme toile pour le spectacle. Comme aumônier, j’ai pu ainsi partager quelques réflexions avec l’ensemble des familles, jeunes et la maîtrise, à partir du texte de Luc.

Rien ne me préparait à relever un tel défi à Shanghai à mon retour comme diacre permanent, à apprendre la pastorale des jeunes, avec les scouts, dans un contexte de départs massifs des familles. Mais le Seigneur nous accompagne toujours dans les hauts et les bas de la vie. Nous avons beaucoup travaillé et lui avons fait confiance. Ensuite, Il fait des merveilles. Les baptisés qui répondent à leur vocation de service collaborent à ces merveilles.

Aujourd’hui, la Communauté de Shanghai n’est probablement pas seule dans cette situation de crise, de départs de familles non remplacées. Dans la prière, recherchons les ressources et richesses dans nos communautés, osons les appeler pour être au service du Seigneur et de la Communauté !

Et laissons travailler l’Esprit Saint pour la mission !

Quoc Chay
Diacre permanent
CCF de Shanghai