Rencontre JP Lyon 2019

Les Journées Pastorales 2019 des CCFM
se sont déroulées à :

Lyon, au Domaine Saint Joseph
(38 allée Jean Paul II, 69 110 Sainte-Foy-lès-Lyon)

Du jeudi 29 août au dimanche 1er septembre 2019

Thème : « Aux origines du christianisme en France : La quête d’une authentique fraternité »

Avec la participation de :
Monseigneur Michel Dubost, c.j.m., Administrateur Apostolique sede plena et ad nutum Sanctae Sedis de l’Archidiocèse de Lyon,
Monseigneur Patrick Le Gal, évêque auxiliaire de Lyon,
Monseigneur Emmanuel Gobillard, évêque auxiliaire de Lyon,
Monseigneur André Marceau, évêque auxiliaire de Nice, évêque accompagnateur des CCFM,
Madame Christine Naline, secrétaire générale adjointe de la Conférence des Evêques de France,
Du P. Antoine Sondag, directeur du Service Nationale de la Mission Universelle,
Du P. Michel Dujarier, docteur en théologie et chercheur à l’Institut des Sources Chrétiennes,
Du P. Dominique Bertrand, jésuite, ancien directeur de l’Institut des Sources Chrétiennes, membre de l’Académie de Lyon,
M. François Richard, ancien professeur d’histoire romaine à l’université de Nancy,
Du P. Michel Clémencin, Curé de l’église Saint Irénée à Lyon et précédent directeur des CCFM,
Et avec la présence de Sœur Marie-Andrée Aernoudts, précédente directrice des CCFM.

54 responsables d’une Communauté Catholique Francophone dans le monde (CCF), dont 25 prêtres et 29 laïcs, de 18 pays différents, représentant 25 CCF (Johannesburg, Berlin, Bonn, Düsseldorf, Stuttgart, Vienne, Bruxelles, Hong Kong, Shanghai, Copenhague, Barcelone, Madrid, Chicago, Los Angeles, Athènes, Tokyo, Amsterdam, La Haye, Lisbonne, Londres, Moscou, Zürich, Izmir, Caracas, Hochiminhville) ont travaillé ensemble 4 jours sur le thème de la Fraternité, à la lumière de l’héritage des Martyrs de Lyon et en visitant leurs différents lieux de commémoration.
Partage fraternel d’expériences et temps spirituels furent également les points forts de ces rencontres.
Ces journées se sont terminées avec l’annonce des JP 2020 qui se dérouleront à Munich, du jeudi 10 au dimanche 13 septembre 2020.
Nous remercions à l’avance le P. Marc Grosstephan et son équipe pour leur accueil et les préparatifs à venir !

Lire le compte rendu détaillé des JP Lyon 2019.
Programme des JP Lyon 2019.
– Photos JP Lyon 2019 ci-dessous (Pour faire défiler la galerie de photos, cliquer sur les flèches apparaissant en pointant votre souris à gauche ou à droite de la première photo). Si vous souhaitez l’une ou l’autre de ces photos en plus haute définition, n’hésitez à nous le demander sur ccfm@cef.fr.

Pourquoi ces journées pastorales, quels sont les objectifs… ?
Découvrez l’interview de Mgr Robert Poinard
Aumônier Général des Communautés Catholiques Francophones dans le Monde (C.C.F.M.), publié sur le site de la Conférence des évêques de France ! 

CCF BarceloneRetour sur les Journées Pastorales de Lyon par les représentants de la CCF de Barcelone :
Du jeudi 29 août au dimanche 1er septembre 2019 se sont tenues à Lyon les journées pastorales des Communautés Catholiques Francophones dans le Monde (CCFM).
Le Père Luigi, quelques membres du Conseil Pastoral, et des jeunes adultes de notre communauté représentent la délégation de la Paroisse Française de Barcelone.
Nous nous sommes retrouvés à partager des moments de prière, de formation, de culture, de convivialités avec les différents membres laïcs et religieux de multiples communautés francophones du monde.
Des évêques, des professeurs universitaires, nous ont fait profiter des enseignements autour du thème de cette année :      « LE TEMPS DE LA FRATERNITE », et les fondements historiques de la naissance du Christianisme en Gaule.
Des moments d’échange, des ateliers de réflexion entre laïcs et prêtres ont été très enrichissants… Nos différentes problématiques se sont révélées à la lumière d’un même désir de servir l’Eglise et de partager l’annonce de la foi. De Chine en Amérique, du Portugal en Grèce, de Hong Kong à Moscou, de Tokyo à Johannesburg, du Venezuela au cœur de l’Europe… la fraternité qui s’est révélée dans un échange et un intérêt commun, nous donne à entrevoir “l’aujourd’hui” de notre Eglise.
Mgr Poinard et son assistante Patricia, dans leur souci de créer un lien toujours plus fort entre les communautés francophones dans le monde, ont encore réussi et réalisé cette année une formidable organisation, une dynamique et des contenus très recherchés.
Nous revenons avec le désir de communiquer avec vous tous l’envie de commencer une belle année de FRATERNITE dans une cohésion destinée à témoigner, notre histoire à Barcelone dans la grande Histoire de la Foi en Jésus Christ.
Les martyrs de Lyon et Saint Irénée nous accompagnent, avec la bénédiction des évêques de France sur notre Communauté.

Père Luigi, Odile Mouy, Loïc Bregmestre, Vincent Giannuzzi, Paul & Louise Delebecque

Logo RCF

Interview  de Mgr Robert Poinard par Pauline de Torciac, RCF, le 30 août 2019
Ils sont prêtres ou laïcs, viennent du monde entier, et participent depuis hier à Lyon aux Journées pastorales des communautés catholiques francophones dans le monde.

Il y a trois ans, ce réseau de communautés catholiques s’appelait l’Aumônerie nationale des François de l’étranger. “Ces communautés ne sont pas exclusivement réservées aux Français, mais à tous ceux qui sont unis dans le monde par la langue et la culture française. On peut avoir des Québécois, des Belges, des Suisses et beaucoup d’Africains qui viennent de pays francophones. On compte 140 paroisses francophones dans le monde. Elles sont réparties dans 115 pays. Elles regroupent des Français, mais aussi des gens unis par la langue et la culture française” explique Mgr Robert Poinard, aumônier général de ces communautés catholiques francophones.

Pour tous les Français qui s’en vont à l’étranger, et pour les francophones locaux, ces paroisses ont pour but de leur faire bénéficier des services de l’Eglise, dans leur langue maternelle. “Si des Français s’expatrient dans des pays où l’on parle une autre langue, c’est très important que les enfants et les adolescents continuent de bénéficier des apports de leur langue et de leur culture maternelle, dans la mesure où quand ils reviendront en France, il ne faut pas que ces jeunes soient totalement perdus” ajoute-t-il.

Une manière également de lutter contre une déperdition spirituelle. Prenons l’exemple d’un enfant qui entre au catéchisme dans un pays où l’on parle l’anglais. Il se sentira très loin de ce qu’on lui enseigne. Si je devais dire mes prières dans une autre langue, est ce que je me sentirai concerné ? Ces enfants doivent s’approprier la spiritualité chrétienne dans leur langue maternelle, pour bien l’intégrer” conclut-il.

Cette émission est archivée. Pour l’écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.