CR Hanta

La communauté catholique francophone d’Aberdeen a été créée en 1973 à la demande de français catholiques venus travailler à Aberdeen au début de l’essor de l’industrie pétrolière dans cette région.

Le Père Donald McKinnon et Père Peter Moran étaient les premiers célébrants de ces messes en français.
Ce dernier est devenu Evêque (Bishop) d’Aberdeen en 2003 et a continué à célébrer les messes en
français pour la communauté catholique francophone.
Après sa retraite en 2011, son successeur Evêque, Mgr Hugh Gilbert a pris le relais des célébrations.
Techniquement, l’aumônerie couvre tout le territoire écossais, mais il n’y a qu’à Aberdeen que le besoin d’avoir des messes en langue française a été exprimé.
L’Eglise catholique est une communauté religieuse minoritaire en Ecosse.
La communauté catholique francophone d’Aberdeen est aujourd’hui une petite communauté très familiale et qui
se renouvèle chaque année avec les départs/arrivées des familles francophones.
Nous avons l’immense chance de bénéficier de ces messes en français grâce à Mgr Hugh Gilbert, que nous appelons
tous « Bishop Hugh ». Bishop Hugh est passionné de littérature francophone et il est toujours agréable d’écouter ses homélies remplies de belles references littéraires et philosophiques.

Nous avons également la chance d’avoir les Sœurs Apostoliques de St Jean depuis fin 2019 pour renforcer la communauté catholique et l’activité aumônerie à Aberdeen.

Dans le contexte de la crise sanitaire, les messes publiques ne sont pas autorisées depuis Noel avec le confinement stricte.  Nous n’avons pas pu avoir nos messes en francais depuis. Mais nous esperons qu’elles pourront reprendre en avril/mai.

Informations pratiques : 

COMMUNAUTÉ CATHOLIQUE FRANCOPHONE D’ABERDEEN
Lieu de célébration des messes :
Paroisse St Joseph
2 Tanfield Walk, Aberdeen AB24 4AQ
Mgr. Hugh GILBERT (bishophugh@rcda.scot)
Messe une fois par mois le samedi à 18h (les dates sont variables)
Contact(s) pour la coordination des messes et catéchisme :
• Sœurs Apostoliques de St Jean : Sr Claire Théophane (srclairetheophane@gmail.com)
• Coordinatrice communauté : Hanta ANDRIANINA DANG (andria_hanta@hotmail.com)

Hanta ANDRIANINA DANG
Coordinatrice

 

Témoignage de Marie-Thérèse Bouché sur son expérience de la CCF d’Aberdeen, en 2008. 

A Edimbourg, il y a 13 ans, quelques personnes de la Communauté Française échangeaient volontiers sur leur Foi et leur envie de prier de temps en temps dans leur langue maternelle.
De là naquit l’idée de trouver dans cette grande ville un prêtre capable de célébrer en français. Il y avait
déjà eu plusieurs années auparavant des messes francophones célébrées par un Dominicain.
Après quelques recherches, on eut l’idée d’en parler au curé de la Cathédrale, Michael Regan, qui ayant
étudié plusieurs années à Paris, était parfaitement bilingue. Il accepta tout de suite avec
enthousiasme, et 20 à 30 francophones purent ainsi faire l’expérience d’une petite communauté
chaleureuse presque une fois par mois.
La célébration avait lieu dans une salle de taille adaptée et non dans la grande cathédrale.
Les homélies de Michael Regan étaient une vraie nourriture spirituelle, venue de la Catho, qui parlait notre langage.
Les messes étaient en général préparées par un petit groupe et il y avait toujours une animatrice disponible pour les chants.
Plusieurs francophones qui avaient abandonné la messe en arrivant à Edimbourg étaient heureux de pouvoir
participer de nouveau. Les messes et, de temps en temps, un partage d’Evangile, étaient les seules
activités de ce petit groupe, car il y avait très peu de familles avec enfants, donc pas de catéchèse
organisée.
Cette petite communauté s’est malheureusement dissoute en 2014 quand Michael Regan,
très malade, a dû cesser ses activités. Mais des liens s’étaient créés, et des français ou francophones
qui ne se connaissaient que socialement ou pas du tout ont pu revenir un peu à la Source et se
retrouver en Frères.
Dans les villes où les francophones sont peu nombreux, les communautés ne vont pas de soi et sont
souvent le fruit d’une ou deux bonnes volontés décidées à créer du lien et de la fraternité.

Marie-Thérèse Bouché